La Chaire Franco-Chinoise

Principales missions

La Chaire des Mobilités Métropolitaines Innovantes est un lieu privilégié de recherche et d’expérimentation et de formation sur la mobilité durable dans les métropoles contemporaines.

Elle vise à développer l’enseignement (cursus Master et Doctorat), la recherche fondamentale à travers des séminaires, colloques, publications et programmes de recherche,  et la recherche-action avec des Fablab autour des mobilités innovantes. Elle organise des actions interdisciplinaires (architectes, urbanistes, sociologues, ingénieurs) avec des élus, des représentants des autorités publiques et des industriels de la mobilité en Europe et en Chine. Au-delà de ces terrains privilégiés de recherche et d’exploration, une ouverture progressive à d’autres contextes internationaux – en Asie et Amérique latine - est également à l’œuvre dans une perspective de recherche comparative.

La Chaire est inscrite dans l’axe « Métropolisation » du laboratoire AMUP (EA7309), ENSA Strasbourg, et intègre le Double Master en Architecture et Urbanisme (CAUP-Tongji / ENSAS) créé en 2014.

Tâches et objectifs spécifiques de la Chaire

Dans l’objectif de valoriser la recherche partenariale sur la mobilité et le projet urbain, en disséminer les résultats auprès des acteurs publics et expérimenter ses applications à des projets réels dans des villes chinoises et européennes, la Chaire propose de:

  • observer, documenter, développer les savoirs et savoir-faire (technologiques et non-technologiques) en matière de mobilité innovante et favoriser le transfert d’outils et technologies ;
  • produire de la connaissance et mener une réflexion prospective multi-échelles sur l’inscription des infrastructures et des lieux de mobilité dans l’espace métropolitain ;
  • proposer des cadres méthodologiques pour le développement des scénarios de mobilité et de développement urbain ;
  • explorer et mettre à profit les cadres conceptuels du développement urbain/territorial en lien avec les pratiques et les infrastructures de mobilité ;
  • inciter et accompagner les processus de réflexion-action et multi-acteurs autour des projets de développement urbain/métropolitain ;
  • assurer le transfert de connaissances et de méthodes entre les différents acteurs et favoriser l’échange d’informations et d’outils au niveau métropolitain ;
  • participer à la formation des étudiants et doctorants en architecture et urbanisme ;
  • assurer le développement à long terme d’un réseau international de recherche et de formation avancée en matière de pensée urbaine prospective autour des problématiques liées à la mobilité à travers une approche comparative.

- La plaquette de la chaire.